Articles

Quels sont les avantages du coton biologique ?

Un champ de coton en Inde (Crédits: Bishnu Sarangi, Pixabay).

Un champ de coton en Inde (Photo: Bishnu Sarangi, Pixabay).

Depuis les années 2007, le « consommer Bio » est en plein essor. À la télé, dans les journaux et à la radio, il ne cesse de faire parler de lui et est souvent associé à un mode de consommation durable et éthique. Mais qu’est-ce que le coton biologique et quels sont ses avantages?

LES PRINCIPAUX AVANTAGES DU COTON BIOLOGIQUE

Le coton biologique (aussi appelé « coton organique » ou tout simplement « coton bio ») est un coton produit selon les normes rigoureuses de l’agriculture biologique. Ce mode de production interdit l’utilisation de pesticides et d’engrais chimiques, et c’est tant mieux, car notre peau ne subira pas les méfaits de ces méchants produits toxiques ! De plus, le coton biologique a aussi l’avantage de ne pas être issu de semences génétiquement modifiées (OGM).

Le coton est une fibre végétale naturelle qui provient du cotonnier, un petit arbuste qui pousse dans les climats chauds et humides. C’est la fibre textile naturelle la plus utilisée et vendue à travers le monde. Saviez-vous que le coton était utilisé aussi utilisé pour faire des pansements, ou encore comme ouate hydrophile pour les soins médicaux ? À la différence d’une culture conventionnelle, la production de coton biologique repose entièrement sur l’utilisation d’alternatives écologiques à l’utilisation d’insecticides et produits phytosanitaires chimiques, garantissant ainsi un meilleur respect de l’environnement, de la biodiversité tout comme de notre santé.

coton-textile

Si la fibre de coton est employée dans de nombreuses applications, la confection représente de loin la première utilisation de cette fibre naturelle (Photo: Akyurt_Engin, Pixabay).

UNE MEILLEURE PROTECTION POUR L'ENVIRONNEMENT

La culture biologique vise à préserver la fertilité des sols. La production biologique de coton nécessite moins d’eau et d’énergie que sa culture conventionnelle. Cela s’explique notamment par le fait que les sols des cultures biologiques sont plus riches et retiennent mieux l’eau de pluie, réduisant ainsi les besoins en arrosage. Comme aucun pesticide n’est employé, aucune adjonction d’eau n’est non plus nécessaire dans la dilution des polluants qui résulteraient de l’utilisation de traitements phytosanitaires et de produits chimiques de synthèse. L’eau est un bien précieux, économisons là ! Ainsi, dans sa culture conventionnelle, pour produire 1 kg de fibres de coton l’irrigation requerrait tout de même entre 6 000 et 27 000 litres d’eau.

Comme pour tout produit biologique, le coton issu de l’agriculture bio est certifié par un label de certification officiel et reconnu dont la labellisation est un gage de qualité, mais aussi d’un cahier des charges plus rigoureux et d’une meilleure traçabilité.

Les fibres naturelles du coton ne sont pas non plus blanchies chimiquement, alors que l’eau oxygénée est préférée au chlore. Selon la réglementation européenne en vigueur, les teintures sont quant à elles réalisées à l’aide de produits ne contenant aucune substance toxique ou controversée.

coton-filateur

Un filateur de coton (Photo: Julie Krabbe Clausen, Pixabay).

DE MEILLEURES CONDITIONS DE VIE ET DE TRAVAIL POUR LES AGRICULTEURS

Les substances chimiques et pesticides utilisés en agriculture conventionnelle se diffusent dans les sols et dans l’eau, causant de sérieux problèmes sanitaires dans des régions souvent pauvres et en grande difficulté. Dans le cadre d’une culture de coton biologique, la santé des agriculteurs et de leurs proches est également préservée puisque le risque d’être contaminé par des produits chimiques dangereux est réduit à néant. Les produits chimiques agricoles n’étant pas toujours utilisés avec toutes les précautions indispensables, ils nuisent à la santé des ouvriers. Des protections adéquates existent mais coûtent cher, et dans les principaux pays producteurs de coton comme l’Inde ou le Bangladesh, les agriculteurs ne peuvent pas toujours se les procurer. De plus, ce sont aussi parfois les habitants qui vivent à proximité des fermes et des exploitations de coton qui subissent les retombées de ces produits nocifs, auprès desquels d’ailleurs on remarque une hausse inhabituelle de nombreuses maladies et cancers.

UN TEXTILE DE MEILLEURE QUALITÉ

Le coton biologique est également plus durable que le coton conventionnel. Ses fibres naturelles, plus épaisses et non abîmées par de nombreux traitements chimiques, sont plus résistantes et offrent donc une meilleure durée de vie. De plus, les textiles en coton bio sont également plus doux et moins sujets aux allergies cutanées. C’est votre peau qui vous remerciera !

champ-de-coton

Le coton biologique est un allié idéal dans une époque en quête de modèles d’habillement sans impact sur la nature (Photo: JosephMarin, Pixabay).

DES HABITUDES DE CONSOMMATION DURABLE

Enfin, l’utilisation d’insecticides, d’herbicides et autres pesticides de synthèses utilisés dans la culture conventionnelle du coton favorise grandement la contamination des sols, détruisant peu à peu notre écosystème. Changer ses habitudes de consommations, c’est aussi œuvrer pour des lendemains plus radieux en termes de sauvegarde écologique. Faire du bien à notre planète, c’est aussi nous faire du bien, et c’est un pari gagnant-gagnant ! Alors ? Quand est-ce qu’on s’y met ?

Laisser un commentaire